Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Office du Tourisme / Présentation / Les villages / Evrehailles
Actions sur le document

Evrehailles

Introduction

Le village est établi dans un site vallonné et s'est développé le long de 3 rues principales convergeant vers l'église qui, par son volume de briques et son clocher typé, émerge de l'ensemble.

Le village est constitué de maisons et fermes principalement des XVIIIe et XIXe et d'habitat groupé, souvent mitoyen, élevé en moellons de grès ou de calcaire (parfois chaulés et colorés).

Histoire de Evrehailles

chateauDès le XIVème siècle, la seigneurie d’Evrehailles dépendait de la mairie de Houx qui elle-même faisait partie de la prévôté de Poilvache et donc du Comté de Namur.

La seigneurie d’Evrehailles, au XIème siècle, comportait, la terre d’Evrehailles, les cours tréfoncières d’Yvoir-la-Ville, d’Houzémont, de Monceau et de Tourment. En 1601, Evrehailles devient une seigneurie hautaine, probablement en signe de reconnaissance pour les services rendus aux archiducs Albert et Isabelle par le seigneur du temps, René de Rosey. En vertu d’un octroi de 1680, ces cours furent réunies en une seule cour foncière. La seigneurie d’Evrehailles possédait la haute, moyenne et basse justice.  

Durant la 1ère moitié du XIXème siècle, la vie économique y est dominée par le maintien de la métallurgie traditionnelle. En 1858, la forge de la Gayolle, à Evrehailles, utilise toujours la force motrice fournie par le Bocq et comprend 3 affineries, 1 chaufferie et 2 marteaux. Elle coexiste avec une industrie extractive qui s’est maintenue bien au-delà de la révolution industrielle et est encore à l’honneur de nos jours.

Evrehailles a cessé d’être une commune depuis sa fusion avec Yvoir le 05 mai 1964.

A visiter / A voir à Evrehailles