Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Office du Tourisme / Présentation / Les villages / Purnode
Actions sur le document

Purnode

Au creux d'un petit vallon sec et perpendiculaire à la vallée du Bocq, qui coule au nord, Purnode est un gros village dont l'habitat est dispersé en plusieurs zones accusées par le relief du terrain.

Un développent linéaire de l'habitat s'est établi le long de la route Yvoir-Spontin, créée au siècle passé, et qui tranche par son matériau.

De nombreuses potales en pierres bleues et briques du début du siècle sont à signaler. On remarquera aussi la survivance de pavés posés en éventail dans le centre du village.

purbrassLa Brasserie du Bocq est une brasserie traditionnelle fondée en 1858 et qui depuis lors consacre tout son art au brassage de la bière. Elle accueille toute l’année des visiteurs curieux de connaître les techniques de fabrication. La Brasserie du Bocq associe une image traditionnelle, un véritable savoir-faire, à un souci de perfection et de professionnalisme.

Histoire de Purnode

Le nom " Purnode " évoquerait selon Carnoy un bois de pruniers (pronote au 10ème siècle). La finale –ode étant souvent une romanisation du germanique " wald " (bois).

Au XVème siècle, Purnode n’était qu’un modeste hameau groupant 5 foyers. En 1628, on y dénombrait 4 fermes entourées de bois. Ce territoire constituait une seigneurie foncière relevée pour la 1ère fois devant la Cour féodale de Poilvache par Gérard de Spontin en 1303. Le fief de Solonne, correspondant à une ferme seigneuriale brûlée par les Dinantais en 1445, a été repris en 1580 par un moine de l’abbaye de Moulins qui en a fait don a un monastère. Celui-ci l’a conservé jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

En 1834, Purnode a une vocation agricole. On y cultivait de l’épeautre, du seigle, de l’orge, de l’avoine, des féveroles, des pommes de terre, pruniers, poiriers, etc…

Le commerce était limité aux produits agricoles et aux bestiaux, ainsi qu’à la laine et au beurre.

A voir / A visiter à Purnode

  • L’église paroissiale Saint-Remacle.
  • La Brasserie du Bocq
  • La dramatique Saint-Remacle naquit en 1879. " Les Echos du Bocq ", société chorale de tendance libérale avait fait son apparition en 1868. En 1879, la société chorale catholique la remplaça sous l’impulsion de l’instituteur Edouard Beuzard. C’est au début du siècle que la société choisit particulièrement l’orientation de la dramatique. Elle fut très active. C’est la chorale de Purnode qui inaugura le kiosque de Ciney, au lendemain de la guerre 1914-1918. Les chanteurs étaient venus dans la capitale du Condroz sur des camions de la brasserie richement fleuris pour la circonstance.
  • Le granit : la carrière de granit se trouvait sur la route menant à Evrehailles. Les travailleurs étaient protégés du vent, du soleil ou de la pluie par des branchages. C’était un travail dur mais qui nécessitait une main d’œuvre abondante à Purnode, Yvoir et dans les villages voisins dont le sol était riche en calcaire.