Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Sécurité / Police / Le travail de quartier
Actions sur le document

Le travail de quartier

Le bureau de proximité d’YVOIR est composé d’un chef de bureau, 4 agents de quartier et 1 planton. Le chef de bureau, l’inspecteur principal Michel STAS (tel. 082/67.69.33), est responsable de la gestion générale, de l’organisation du service, de la répartition des tâches, et des armes.

Les agents de quartier sont (au 01/08/2019)

- Stéphanie ADAM (Dorinne, Mont & Durnal)
- Roland GABRIEL (Purnode, Evrehailles y compris Gayolle, Bauche)
- Julien HUYGHEBAERT (Yvoir & Houx)
- Yasmina MATMOUR (Godinne, Spontin)
- Philippe RAMELOT (Planton)
- Michel STAS, I.p. (Centre d'accueil Croix-Rouge)

En plus des habituelles tâches administratives, le travail de quartier doit contribuer dans une mesure plus ou moins grande à :

  • exercer un contrôle préventif, qui concourt à créer un sentiment de sécurité parmi la population, en privilégiant la visibilité des fonctionnaires de police;
  • recevoir les plaintes ou doléances des habitants et y apporter, autant que possible, des solutions concrètes;
  • détecter et résoudre des petits conflits naissants;
  • recueillir tout renseignement utile sur les spécificités et les problématiques d’un quartier;
  • diffuser l’information générale destinée à la population et aux collectivités locales;
  • détecter les sources d’insécurité ainsi que les éventuels foyers de criminalité et en aviser les services compétents;
  • exécuter certains tâches policières à portée limitée nécessitant une connaissance particulière ou un contact plus personnel avec la population (reprise de contact avec une victime, apostille, enquête de moralité, recherche de domicile,...);
  • donner suite à certains appels sollicitant une intervention policière non urgente à caractère limité; par ailleurs, l’agent de quartier peut être appelé à se rendre sur place à la suite d’une demande d’intervention, pour évaluer le caractère ou l’urgence de l’appel;
  • prêter une attention particulière aux comportements, agissements de certaines personnes à surveiller (libérés conditionnels, malades mentaux, ...).